Le secret d’Adinkra

Microcron 6b. 2013, Owusu-Ankomah. 

Acrylic on canvas. 

Cette composition présente des idéogrammes traditionnels du système de symboles Adinkra du peuple Akan du Ghana. Les signes et les symboles d’Adinkra ont des significations littérales, symboliques et proverbiales, qui ont été traditionnellement utilisées comme motifs pour le textile. Ils sont combinés avec d’autres idéogrammes comme ceux de la langue chinoise, ainsi qu’avec des symboles contemporains pour créer un langage visuel personnel.

La palette graphique est fortement contrastée (noir et blanc), avec des figures masculines musclées se déplaçant puissamment à travers la peinture.

Le titre, Microcron, a été inventé par l’artiste. Il représente le symbole ultime – le symbole des symboles – et fait référence à un système d’ordre et de philosophie englobant le tout.

Source : http://www.smith.edu/artmuseum/Collections/New-Acquisitions

Auto-portrait décalé… vers le bas.

Self-portrait, 1995, Huguette Caland.
Un auto-portrait “déplacé”. Parce que l’art contemporain est souvent un art décalé” ! 

Le talent de l’artiste est de permettre avec seulement 2 petites courbes en bas de tableau et un aplat de couleur rose chair sans volume ni relief d’identifier clairement la partie du corps souhaitée. L’imagination du spectateur fait le reste…

Ça c’est pour la technique. Pour le message l’audace est de reprendre un sujet vu et revu depuis les débuts de l’art : l’auto-portrait, tout en changeant le point de vue : une paire de fesses suggérée. Ceci envoie plusieurs messages :

– La remise en cause des conventions classiques de l’auto-portrait qui habituellement sont le visage voir le buste ou “de pied en cape”. Ici la vue est de dos… Plus precisément un bas de dos !

– Et finalement pose la question en ces termes : pourquoi ne serions nous définis que par notre “face” ? Les autres parties de notre corps ne sont-elles pas aussi constitutives de notre personnalitée, de notre physique ? En quoi ne pourraient- elles pas etre également partie prenante d’un auto portrait ?

Un dialogue amené avec humour entre la passé et le présent.

​L’ art contemporain…

picsart_11-19-06-1818938077.jpg

«C’est Fort Knox en plein Manhattan. L’homme à la cravate rouge n’a pas lésiné sur la couleur or, on pense à Picsou sur cette avenue déjà outrageusement riche. Dessinée en 1981 et terminée en 1985, personne ne faisait alors attention à cet immeuble en forme de lingot. Melania voudrait y habiter en permanence, ce qui plus