I’m sexy and i know it… no  ?! 

X-4,1978, E’wao-Kagoshima.

Pastel, gouache et stylo sur papier.

Ses peintures sont hyper-imaginatives et érotiques empruntant des éléments visuels à Picasso, Klossowski et Baldessari. Caricatures et kitsch se sont imposés dans son oeuvre et sont devenus le support d’interprétation de l’histoire de l’art et de la culture japonaise traditionnelle. Sa marque de fabrique : le pop-surréalisme.

La peinture qui parle  ! 

« In Italian » de Jean Michel Basquiat (1983) propose une traduction « en italien » . Bon, on veut bien. Mais une traduction de quoi ? Et que dit cette traduction ? Parce que si on ne parle ni italien ni art contemporain, ça risque de se mélanger les pinceaux. Essayons alors plus