Vogager dans le temps avec Lluis

Travellers in time. Ruins with an obelisk in the distance, 2015, Lluis Barba.

​Un classique revisité  !  Je m’explique  :  La matière 1ère de travail de ce tableau contemporain est un tableau d’une autre époque ;  celle du 18ème siècle, de style rococo : “ruines avec une obelisque dans le lointoin” du peintre français Hubert Robert. C’est un paysage composé de monuments romains classiques que l’on perçoit toujours dans la nouvelle version de Lluis Barba.

La vrai astuce de l’artiste contemporain Lluis Barba a été premièrement de réutiliser la technique narrative de son prédecesseur :

Représenter des personnages en taille réduite presque miniature mettant en évidence la taille et la structure des monuments. Sont insérés ainsi des petits éléments de société dans une peinture de paysage abandonné, rappelant aux spectateurs la vie et la gloire passée des lieux.

Mais à sa manière il choisit d’accentuer le jeu des contrastes grâce à la mise en scène de célébrités ou de personnes anonymes faisant l’actualité politique et sociale de notre décennie.

Ce procédé va mettre en avant la beauté naturelle et simple du décor antique face à la beauté ostentatoire et fabriquée de stars de cinéma.

Et si on regarde d’encore plus près le spectateur pourra voir au pied du monument à l’intérieure de l’enceinte, voir sous terre dans la composition des scènes plus dures, de moments tristes, comme cachés car la vraie vérité qui dérange s’efface face au reste.

On note également un photographe qui immortalise la scène (en bas à droite) interrogeant le spectateur sur le rôle des relais de l’information qu’ils soient processionnels ou bien particulier…

L’artiste dans le tableau : en bas, à gauche d’une petite fille coiffée d’une couronne de fleur et habillée d’une robe blanche à fleurs bleues.