L’homme d’affaires était une vierge…

J’ai découvert Grayson Perry au musée d’art Pera lors d’un séjour à Istanbul ; Pas mal hein ?! Cette institution privée y exposait la série de tapisseries « Vanity of small differences ». Les chakras ouverts d’un esprit libre en vacance, j’ai tout de suite été séduite par la beauté de son oeuvre ; d’abord par l’esthétique : la composition équilibrée et les couleurs vibrantes. En plus de tout ça l’ambiance stambouliote ne faisait qu’amplifier l’effet. Puis il y a le sujet et la manière : un portrait réalisé avec élégance et l’humour des signes extérieurs d’appartenance des classes sociales. Voyons le cheminement artistique de ce sujet par  Grayson Perry avec « The annunciation of the virgin deal ». Allez je vous emmène !  Plus