La peinture qui parle  ! 

« In Italian » de Jean Michel Basquiat (1983) propose une traduction « en italien » . Bon, on veut bien. Mais une traduction de quoi ? Et que dit cette traduction ? Parce que si on ne parle ni italien ni art contemporain, ça risque de se mélanger les pinceaux. Essayons alors plus

L’homme d’affaires était une vierge…

J’ai découvert Grayson Perry au musée d’art Pera lors d’un séjour à Istanbul ; Pas mal hein ?! Cette institution privée y exposait la série de tapisseries « Vanity of small differences ». Les chakras ouverts d’un esprit libre en vacance, j’ai tout de suite été séduite par la beauté de son oeuvre ; d’abord par l’esthétique : la composition équilibrée et les couleurs vibrantes. En plus de tout ça l’ambiance stambouliote ne faisait qu’amplifier l’effet. Puis il y a le sujet et la manière : un portrait réalisé avec élégance et l’humour des signes extérieurs d’appartenance des classes sociales. Voyons le cheminement artistique de ce sujet par  Grayson Perry avec « The annunciation of the virgin deal ». Allez je vous emmène !  Plus