Voici un portrait robot

Portrait d’Edmond de Belamy, 1ère œuvre ­produite par une intelligence artificielle, créée par 3 « artistes » français, Hugo ­Caselles-Dupré, Gauthier Vernier et Pierre Fautrel.

Elle est peut être la prochaine rupture de l’histoire de l’art contemporain. Elle en a déjà les signes puisqu’elle soulève les passions, certains n’hésitant pas à qualifier le tableau de plagiat ou d’imposture.

Rupture esthétique en plus d’une certaine remise en question du statut d’artiste et des institutions : comment le portait réalisé par des informaticiens grâce à la « technique » du pixel coloré peut-il prétendre à être oeuvre d’art ? Un sujet qui sera discuté par les experts prochainement à ne pas en douter.

Le tableau a été vendu aux enchères plus de 380 0000€ en octobre 2018, par Christie’s. Si, en plus, l’argent s’en mèle…

PS : Le robot ne laisse rien au hasard: jetez un coup d’oeil à la signature en bas à droit du tableau.